I Feel Good : la nouvelle satire cinglante et poétique de Delépine et Kervern

– I feel good –

Benoît Delépine & Gustave Kervern

Synopsis Allociné : Monique dirige une communauté Emmaüs près de Pau. Après plusieurs années d’absence, elle voit débarquer son frère, Jacques, un bon à rien qui n’a qu’une obsession : trouver l’idée qui le rendra riche. Plus que des retrouvailles familiales, ce sont deux visions du monde qui s’affrontent.

Avis 8,5/10 : Le duo français déjanté Benoît Delépine et Gustave Kervern (les anciens de Groland) ont encore frappé fort. On avait adoré leurs 2 précédents long-métrages : « Saint-Amour » et Le Grand Soir, qui mettaient en scène des anti-héros prenant une autre voie que celle de la société de consommation libérale. Dans « I feel good » on retrouve  ce goût pour la comédie politique engagée à la fois satirique et poétique. « I feel good » c’est évidement une critique grinçante de l’ultralibéralisme à l’heure macronienne que Jean Dujardin incarne parfaitement dans sa quête incessante de réussite. Mais « I feel good » n’est pas qu’une simple critique de notre société, c’est aussi une fable sociale qui nous montre qu’une autre société est possible et où les laissers-pour-compte sont filmés avec une infinie tendresse. Mais ce film est aussi poétique, avec une une mise en scène élégante et une photographie qui met en valeur ce village et cette communauté Emmaüs tout en pudeur, valorisant la beauté intérieure. Et enfin, « I feel Good » ne serait rien sans le jeu d’acteur impeccable de Jean Dujardin, parfait en « pauvre type » pathétique. Une comédie atypique, à la fois réaliste et utopiste, qui fait un bien fou!

« C’est pas Karl Marx qui va t’aider à avoir un jacuzzi ou une pergola »

Maud

Cet article I Feel Good : la nouvelle satire cinglante et poétique de Delépine et Kervern est apparu en premier sur Quand les bobos voient double.

Voir la source
Author: bobosvoientdouble