La Forme de l’Eau : le nouveau conte de fées pour adultes de Guillermo del Toro

– La Forme de l’Eau –

Guillermo del Toro

Synopsis Allociné : Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental ultrasecret, Elisa mène une existence morne et solitaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Sa vie bascule à jamais lorsqu’elle et sa collègue Zelda découvrent une expérience encore plus secrète que les autres…

Avis : 8/10 : Guillermo del Tora n’a jamais caché son intérêt majeur pour les monstres (de « Hellboy » au « Labyrinthe de Pan ») mais il signe ici avec « La Forme de l’eau » son film fantastique le plus poétique et onirique. D’ailleurs ce serait réducteur d’enfermer « La forme de l’eau » dans la case « film fantastique », car s’il emprunte beaucoup à ce genre, il en dépasse largement les limites  en s’inspirant de genres aussi variés que le film muet, la comédie musical, le thriller ou la série B. On s’attache immédiatement aux protagonistes, tous des laissés pour compte de la société : Elisa est muette, son amie et collègue Zelda est noire (l’histoire se passe aux Etats-Unis dans les années 50..) et son voisin est homosexuel! Et bien sur, on suit avec grand intérêt la drôle d’histoire d’amour qui se lie entre Elisa et la créature de l’eau, l’attirance est très charnelle et érotique, sans jamais être vulgaire. La photographie est magnifique, Guillermo nous propose un monde fantastique d’une grande poésie, sorte de conte de fées moderne, mais sans jamais être nié car le monde qu’il nous présente est violent et injuste ( Michael Shannon est juste parfait dans le rôle de chef raciste et sadique ). Les couleurs sont sublimes, avec un intérêt particulier pour toute une gamme de verts : allant de la Cadillac vert « sarcelle », aux bonbons verts de l’agent Strickland en passant par la tarte au citron vert et la gelly vert fluo. « La Forme de l’eau » est une petite pépite onirique et humaniste.

Maud

Cet article La Forme de l’Eau : le nouveau conte de fées pour adultes de Guillermo del Toro est apparu en premier sur Quand les bobos voient double.

Voir la source
Author: bobosvoientdouble